Landivisiau. La réforme des spécialités arrive au lycée du Léon

Christine Morrison, proviseure du lycée du Léon, et son adjointe, Marianne Naspetti, accueilleront 465 lycéens et étudiants, lors de la rentrée, lundi prochain.

Marianne Naspetti et Christine Morrison présentent les nouveaux crayons de couleur, un investissement.

Christine Morrison, qui entame sa cinquième année à la direction de l’établissement public bordant le boulevard de la République, est très sereine, à quelques heures de l’arrivée des lycéens et étudiants. Elle et son adjointe se félicitent, en outre, des 100 % de réussite aux baccalauréats L et ES, 90 % en série S et 89 % en STMG.

Dix-neuf parcours de spécialités

Pour cette rentrée, les 155 élèves du niveau seconde seront répartis en cinq classes de 30 à 32 élèves, soit une hausse d’un tiers des effectifs en cinq ans. Les autres niveaux accueilleront 127 élèves en première (quatre classes), dont trois lycéennes étrangères présentes un an, et 118 en terminale (cinq classes), auxquels s’ajoutent les 65 étudiants en BTS Management des unités commerciales.

La proviseure précise que de nombreuses heures seront dédoublées en seconde. « Les élèves du niveau première, grâce un énorme travail des équipes pédagogiques, ont pu satisfaire tous leurs choix de trois spécialités dans le cadre de la réforme qui rentre en vigueur cette année », fait remarquer Christine Morrison, qui mentionne ainsi « 19 parcours différents, tout en continuant à bénéficier des mercredis après-midi et samedis matin libres. »

Lycéens en festival

Notons le projet d’organisation d’un voyage d’étude pour tous les lycéens de première, en lien avec leurs parcours et spécialités. Un contrôle continu aura également lieu, tout au long de l’année, dans ce niveau, et un travail sur l’oral, dès la classe de seconde, en prévision du Grand oral de terminale.

L’une des nouveautés de cette année scolaire réside dans la convention, financée par la Région Bretagne, que vient de signer l’établissement avec le Quartz brestois, pour une intégration dans les festivals No Border, en décembre, et Dans’Fabrik, en mars. Dans le cadre de ce programme, « Lycéens en festival », les élèves travailleront avec des artistes et seront hébergés à Brest, le temps d’une résidence.

Poursuite des conférences

Les deux responsables de l’établissement entendent poursuivre les conférences. Un historien viendra parler de la Méditerranée ; un scientifique, du plastique ; et un universitaire brestois viendra animer une conférence en espagnol. Le tout pour préparer l’après-bac et s’intéresser au développement durable, pour lequel le lycée du Léon a déposé un dossier de demande de label auprès de l’Académie.

Économies sur les livres

Côté pratique, Marianne Naspetti évoque le coût des ouvrages utilisés par les lycéens et l’achat de nombreux manuels, par l’établissement. « En utilisant des manuels numériques lors de leur scolarité, les élèves permettront à leurs parents d’économiser quelque 300 €, au niveau de la classe de seconde. »

Autre nouveauté : un travail sur la voix, en compagnie d’une orthophoniste, pour préparer le Grand oral.

Travaux et crayons de couleur

Côté travaux, tous les chantiers seront terminés pour lundi. Les anciens élèves seront surpris de voir le changement de quelque 500 m² de moquette murale, vieille de 30 ans, remplacée par une fibre laser peinte. Par ailleurs, les coursives ont adopté une nuance vert savane, les espaces dédiés au calme s’étant mis à l’orange.

D’autre part, les marqueurs pour écrire sur les tableaux blancs disparaissent : place désormais à des crayons de couleur ayant la même fonction, mais avec un impact environnemental totalement différent.