Au lycée du Léon, le confinement, un exercice inédit pour tous

Après quatre semaines de confinement, Marianne Naspetti, proviseure du lycée du Léon fait un point d’étape. Rencontre.

Marianne Naspetti proviseure du lycée du Léon a fait un point sur le fonctionnement du lycée après 4 semaines de confinement.

Quels outils ont été utilisés pour assurer la continuité pédagogique ?

Les élèves et les enseignants ont ajusté leur rythme de travail à distance en utilisant principalement Pronote, l’espace numérique de travail de l’établissement. La plate-forme du CNED a permis la mise en place de visioconférences pour certains cours.

Les élèves ont-il réussi à gérer l’école à la maison ?

Les élèves ont travaillé sérieusement pour la plupart. Cette période de congés est d’ailleurs la bienvenue pour une déconnexion de leur travail. Enseignants et élèves partagent le sentiment que rien ne remplace les contacts humains et la qualité du suivi que procure l’enseignement en classe ; tous ont hâte que la vie habituelle du lycée reprenne. L’annonce des modifications des modalités des examens a été accueillie avec soulagement par la majorité d’entre eux. Comment, en effet, préparer à distance des élèves aux examens de manière équitable, tous n’ayant pas les mêmes besoins en termes d’accompagnement, d’autonomie, de conditions de travail ?

Et la suite de l’année scolaire ?

Entre-temps, les procédures d’orientation ont été menées à distance, par M. Faucheux, CPE, et par les professeurs principaux qui ont réalisé un travail de liaison individuelle exemplaire auprès des élèves. La liaison avec les parents (que nous remercions encore pour leur réactivité) a été renforcée par l’équipe de direction de manière à répondre rapidement à toutes les interrogations. Ces quatre semaines ont été un exercice inédit dans lequel tout le monde s’est beaucoup investi et que l’on se prépare à poursuivre pour un certain temps encore, tout en anticipant les différents scénarios de retour au lycée et en préparant les inscriptions pour la rentrée prochaine.