À Landivisiau, des élèves du lycée du Léon organisent une cérémonie du souvenir

Une cérémonie commémorative de la Première Guerre mondiale s’est déroulée au lycée du Léon, à Landivisiau, mardi. Un événement organisé par les élèves de la section européenne et ceux de l’option musique.

Une cérémonie du Souvenir de la Première guerre mondiale a été organisée par les élèves de la section européenne du lycée du Léon.

Le mardi 15 novembre, à 12 h 45, le clairon de l’Armistice a retenti dans l’enceinte du lycée du Léon, à Landivisiau. Les élèves et la centaine d’invités présents se sont alors dirigés vers l’amphithéâtre pour assister à une cérémonie commémorative en l’honneur des soldats français, britanniques et bretons morts durant la Première guerre mondiale. Maurice Khadine, ancien Résistant et ancien combattant, était également présent à cette cérémonie.

Un travail mémoriel mené avec rigueur

Les élèves de section européenne du lycée, accompagnés par ceux de l’option musique, sous la houlette de M. Rioual, professeur d’histoire-géographie, et de M. Delaunay, professeur de musique, ont réalisé les cartons d’invitation, les ont expédiés à leurs invités, ont effectué une vente de Bleuets et de Poppy au profit de l’Onac et de la Royal British Legion et ont organisé une cérémonie commémorative en respectant un protocole. « Cette activité pédagogique a été menée avec une grande rigueur scientifique et organisationnelle, précise le proviseur, Éric Salaün. Les lycéens ont réalisé un travail de collectage sur la Première guerre mondiale et vérifié les sources. Parallèlement, les élèves de l’option musique répétaient des chants et musiques adaptés à l’événement ».

Comme une cérémonie officielle

Le déroulé de la cérémonie, calqué sur les cérémonies officielles, s’est traduit par un mot d’accueil du proviseur, des explications sur les fleurs du Souvenir et sur les Monuments aux morts finistériens, des lectures de témoignages de Poilus bretons et anglais, des chants par la chorale et un diaporama présentant des monuments et des documents du conflit 14-18. Les textes lus par des élèves étaient en français, anglais et breton. Sophia, qui a lu le texte en anglais, était accompagné par Kylian à la guitare. Une initiative à renouveler selon l’équipe éducative.